techniques strategie digitale locomotiv bordeaux
Alexis Gerbaud
Alexis Gerbaud

Quelles sont les différentes techniques d’une stratégie digitale réussie ?

Sommaire de l'article

Par définition, la stratégie consiste en l’élaboration d’un plan d’actions concrètes et coordonnées pour atteindre un objectif déterminé. On peut donc considérer que la stratégie digitale d’une entreprise est l’ensemble des actions cohérentes en lien avec le numérique. Or le numérique a profondément modifié les modes de communication et le marketing.

Pourquoi les stratégies actuelles des entreprises ne sont pas efficaces ?

Les stratégies des entreprises dépendent bien souvent des schémas économiques traditionnels. Les grands théoriciens ont créé des modèles, tous différents, mais admis par la communauté scientifique. Même si certains sont admis bien plus que d’autres la révolution digitale a profondément modifié le paysage économique et les monde du travail.

Plusieurs concepts classiques sont remis en cause :

  • La croissance des entreprises augmente perpétuellement et fortement

Selon les modèles économiques traditionnels, la croissance est un phénomène constant. Celle-ci est donc selon cette logique en perpétuelle augmentation. De plus celle-ci est censée être forte.

Malgré tout, les tendances actuelles montrent une autre évolution de ce phénomène. Les pays qui montraient auparavant une croissance toujours plus forte constatent un ralentissement.

Même si la croissance au niveau mondiale continue d’augmenter le processus n’est pas un infini. On ne tardera pas à voir un ralentissement de la croissance globale. Reste à déterminer s’il sera fort ou non. Cela impacte aussi fortement les marchés qui sont de plus en plus concurrentiels.

  • On peut prédire les schémas des marchés

Les différents modèles économiques que l’on peut trouver tendent à prétendre que les évolutions des marchés suivent un modèle prédéfini. Mais au vu des avancés actuelles induites par la transformation digitale, les marchés sont très mouvants. Le cycle de vie du produit s’accélère et la pression concurrentielle pousse à l’innovation.

De même les avantages concurrentiels que le marketing stratégique peut apporter sont souvent à l’origine de profondes modifications du concept du marché. Si une entreprise se positionne correctement face à sa cible, elle pourra révolutionner l’environnement dans lequel elle se trouve.

  • On voit une rationalité économique du consommateur

Pour établir un modèle clair, il est nécessaire de considérer les consommateurs comme étant logiques et rationnels. Assurément, sur le papier, on ne doit pas considérer que le client potentiel n’a aucun schéma de pensée précis.

Malgré tout, avec l’essor d’internet, les clients deviennent des « consomm’acteurs ». Ils sont au centre du processus de création de valeur. De plus, ils sont de plus en plus informés sur les marques. De même, ils sont de moins en moins fidèles.

Les étapes d’une stratégie digitale

Pour élaborer une stratégie digitale aboutie, il est nécessaire de prendre en compte un certain nombre d’étapes à appliquer.

Étudier son marché

Bien connaître son marché et ses concurrents est la première étape pour créer une stratégie digitale efficiente. Les marchés étant de toujours plus compétitifs, il faut bien connaitre les entreprises face aux quelles on se positionne.

Segmenter et cibler pour mieux connaître son marché

La tentation d’Internet et de la transformation digitale est d’établir une stratégie de masse. En effet, quand il est possible de toucher tout le monde, une entreprise est tentée de ne pas bien segmenter son marché. Et donc de ne pas choisir la bonne cible ou la bonne stratégie à appliquer pour atteindre correctement sa cible.

Comme dans toute bonne stratégie d’entreprise, il est nécessaire de connaître correctement son profil cible, ses besoins et ses attentes.

De même, les statistiques prennent une part de plus en plus conséquente de la stratégie digitale. De plus en plus de données sont recueillies grâce au Big Data. Les entreprises, si elles le souhaitent, peuvent s’emparer de ces informations pour être mieux au courant des attentes et des volontés des clients. Tout cela tend à l’utilisation toujours plus aboutie de techniques de marketing prédictif.

Effectuer un diagnostic interne

Un fois que l’on connaît bien son marché et sa cible, il faut bien se connaître soi- même. Il faut donc procéder à un audit interne de l’entreprise. Il faut en effet chercher s’il y a déjà une stratégie digitale en place. Si oui quels en sont les effets ? Le Digital Chief Officer a aussi besoin de savoir quelles sont les ressources de l’entreprise (financières, logistiques ou encore humaines).

Définir les objectifs de la stratégie

On connaît maintenant toutes les informations dont on a besoin pour définir une bonne stratégie digitale. Il faut donc déterminer le but précis de celle-ci. Les objectifs doivent être des objectifs SMART : Spécifiques, Mesurables, Ambitieux, Réalistes et Temporels. Ces objectifs doivent être clairs et cohérents pour avoir des retombés positives.

Définir le plan d’actions détaillé

Après avoir défini ses objectifs clairs et concrets pour sa transformation digitale, l’entreprise doit planifier la mise en action de cette stratégie. En effet avec des objectifs concrets et intéressants mais sans période fixe pour connaître la mise en application, l’analyse et la période d’adaptation la stratégie sera surement inefficace.

Analyser les résultats et s’adapter

Grâce à de nouveaux outils numériques, les entreprises ont maintenant la possibilité d’étudier les résultats de leur campagne stratégique dans le digital. Le KPI (Key Performance Indicator), ou ICP, sont les outils pris en compte pour apprécier si une stratégie est efficace ou non. Du fait du numérique, il est aussi possible de s’adapter plus rapidement : changer une publication, réagir rapidement à un fait divers…

Des nouvelles méthodes apparaissent

Le but premier d’une bonne stratégie digital est d’étudier les comportements grâce aux nouvelles technologies pour y appliquer des leviers numériques porteurs de valeur. En effet, les clients ont modifié leurs habitudes d’achat et de consommation.

Le positionnement est aussi nécessaire. Il ne faut pas se lancer dans une stratégie digitale sans savoir se positionner sur son marché. Il n’est en rien intéressant de recopier la stratégie digitale du voisin. Chaque structure fait face à ses propres enjeux et doit savoir adapter ses objectifs.

Différents outils peuvent être utilisés pour mettre en oeuvre une bonne stratégie digitale. Les entreprises peuvent par exemple utiliser des techniques de référencement sur le Web pour se positionner devant leurs concurrents.

Le Web et autres moteurs de recherche sont une source de leads importante. Il existe deux sortes de référencement possibles : le référencement naturel (SEO – Search Engine Optimization) ou bien le référencement payant (SEA – Search Engine Advertising).

Les réseaux sociaux sont devenus indispensables pour mettre en place une stratégie digitale efficace. Pour une bonne stratégie de communication, il est nécessaire d’être présent en ligne à travers différents médias sociaux. Que ce soit à travers le marketing d’influence ou bien la relation client, les plateformes de social media permettent un contact plus direct avec les clients.

Le marketing automation est aussi devenu un outil courant de la stratégie digitale. Ce concept un peu fourre-tout rassemble l’ensemble des mesures d’automatisation de certaines tâches récurrentes du marketing, tel que les campagnes d’e-mailing ou bien de SMS. Cet outil est devenu un pilier du marketing opérationnel. Il permet de faciliter la gestion du contenu transmis par l’entreprise.

En utilisant le digital, les entreprises doivent appliquer une stratégie omnicanale. L’entreprise doit déterminer les bons canaux pour sa stratégie. Mais il ne doit pas miser sur un seul canal de distribution ou de diffusion. Il doit savoir les utiliser tous et tous ensembles.

Développer une stratégie omnicanale consiste en la création d’une stratégie qui s’implante à travers différents canaux de distribution ou de communication. Elle sert donc à mieux atteindre ses clients ou ses prospects.

Avec les changements actuels, on voit une inversion des rapports de force. C’est le client qui prend le pouvoir sur la firme. Le commerce devient « Consumer Centric », voire « Human Centric ».

Il y a donc beaucoup d’avantages à appliquer des techniques de stratégies digitales. C’est aussi un bon moyen de faire des économies pour les entreprises. En effet les outils digitaux sont bien moins coûteux pour les entreprises. Il est plus onéreux d’ouvrir par exemple un point de vente physique, avec tous les frais qui s’ensuivent, plutôt que de choisir un site de e-commerce.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
S'inscrire à la newsletter
Restez informé de nos derniers articles