transformation digitale covid-19 locomotiv bordeaux
Alexis Gerbaud
Alexis Gerbaud

L’accélération de la transformation digitale suite au Covid-19

Sommaire de l'article

La pandémie de Covid-19 a engendré un essor de la transformation digitale des entreprises, entraînant un changement des modes de consommation, de production, d’approvisionnement, d’interaction ou encore de travail.

En effet, la crise sanitaire a rendu indispensables les moyens de communication à distance. Le télétravail s’est répandu à la vitesse de la lumière au sein de toutes les organisations, aussi bien que le nombre de visioconférences et par la même occasion toutes les plateformes ou logiciels destinés à accomplir ces tâches.

Ainsi, le Covid-19 nous a amenés à repenser de manière exhaustive l’ensemble de nos méthodes de travail. Aujourd’hui, la transformation digitale est devenue la priorité pour toutes organisations, pour une simple question de survie ou de pérennisation dans le temps. Malheureusement, nombre d’entreprises n’ayant pas réussi à se digitaliser dans les temps ont dû cesser momentanément leur activité, voir fermer définitivement pour certaines.

Un défi difficile pour les entreprises

La transformation digitale des entreprises est un enjeu complexe à mettre en place, notamment par le caractère précipité de la pandémie ayant entraîné des mesures sanitaires du jour au lendemain. Beaucoup de sociétés n’étaient absolument pas préparées à être confrontées à un climat économique aussi complexe, de par leur manque de digitalisation, ce qui a causé nombre d’anxiétés financières et d’effets néfastes irréversibles.

Aux antipodes de ce manque de préparation, les entreprises étant déjà au point numériquement parlant ont été les grandes gagnantes de cette crise. À tous les niveaux, la maîtrise des technologies digitales et leurs utilisations ont octroyé un avantage conséquent à ceux les utilisant à bon escient. Ainsi, ces mêmes entreprises ont largement pu limiter les dommages collatéraux du Covid-19, tandis que les autres peinaient à l’enrayer.

En effet, cette pression autour des infrastructures n’a laissé aucune possibilité de préparation, ce qui a été la plus grande source de pression technologique qu’elles est pu connaître jusqu’à présent en interne. L’effet bénéfique que cette pression est pu apporter qu’il est important de mettre en exergue, est que les priorités technologiques ont changé pour la quasi-totalité des sociétés, avec pour but principal de se recentrer sur l’expérience client.

D’un point de vue économique, cette précipitation obligatoire dans l’ère du numérique a poussé notre société à entrer dans la quatrième révolution industrielle, se traduisant principalement par l’accélération du digital. Le retard accumulé par les entreprises a marqué une profonde césure avec celles ayant déjà entamé leur transformation digitale. Toutefois, les perdantes de ce défi difficile à relever disposent tout de même d’un moratoire pour rattraper leur retard et éviter de se diriger vers une perte considérable de clients, ou tout simplement cesser leurs activités.

Le problème du télétravail

Comme évoqué précédemment, la généralisation de la digitalisation est arrivée précipitamment, apportant à ses côtés la démocratisation du télétravail. Toutefois, une contrainte se pose à la suite de ce nouvel engouement. Du jour au lendemain, nombre de collaborateurs ont dû travailler depuis leur domicile. Le problème étant que nombre d’entre eux ne disposaient pas d’une connexion internet suffisante pour en assumer les conséquences, ni le matériel et logiciels nécessaires pour travailler efficacement. De plus, beaucoup manque de compétences en informatique, empêchant ces derniers de résoudre les problèmes simples qu’ils pouvaient rencontrer.

Toutefois, nous pouvons souligner un point positif dans le travail à domicile. Désormais, les entreprises se voient adopter des approches plus agiles depuis le recrutement de collaborateurs chargés de la communication interne, avec la mise en place de certain jours télétravaillés pour les collaborateurs. Ces nouvelles méthodes de travail sont très bénéfiques pour les salariés comme pour les employeurs, bien que nombre d’entreprises étaient plutôt réfractaires à cette idée avant d’y être confronté de force et ainsi de pouvoir en analyser les biens faits.

Les initiatives les plus prépondérantes de la transformation digitale

Des suites de la pandémie mondiale et de l’obligation de digitalisation, trois grandes initiatives sortent du lot grâce à leur essentialité.

Dans un premier temps, comme nous avons pu l’évoquer, le télétravail est devenu primordial pour la survie des entreprises durant la période de confinement.
Sans cette capacité de permettre aux collaborateurs de pouvoir travailler depuis leur domicile, nombre d’entreprises auraient dû mettre la clé sous la porte. Grâce à l’adaptation du distanciel, les salariés et les entreprises ont pu continuer d’exercer restant performants sur leurs secteurs.
De plus, la crise du Covid-19 a permis de prouver que de nombreux emplois que nous pensions impossibles à réaliser en dehors du bureau le pouvaient finalement, simplement en mettant en place les dispositions nécessaires pour.

Dans un second temps, il serait difficile de parler de digitalisation sans parler des évènements virtuels. En effet, au vu de l’annulation de nombreux évènements et conférences, il fallait trouver la solution pour s’adapter à cette contrainte. Ainsi, les entreprises ont dû trouver un moyen de continuer à organiser des évènements de manière numérique, et cela s’est traduit par l’exploration et la mise en place d’évènements virtuels. Cette expérience numérique a permis aux organisations de déclencher un tout nouvel intérêt pour l’échange et l’apprentissage en ligne.

Pour conclure cet article, ils nous étaient difficile de passer à côté de la télémédecine. En effet, la transformation digitale de l’espace médical semblait primordiale en cette période de confinement, et de nombreuses petites avancées ont été réalisées sur ce secteur. La difficulté résidait dans le fait que les patients ont un besoin permanent de pouvoir consulter leur médecin pour avoir un suivi précis sur l’état de leur santé et maladie, mais les risques de propagation et de transmission du virus planaient constamment dehors. Raison pour laquelle il fallait trouver une solution pour mettre en relation les médecins et les patients, sans que ceux-ci n’aient à se déplacer. Ainsi est apparue la solution de la télémédecine, qui est simplement une autre manière de soigner, mais tout en conservant les mêmes exigences de qualité et de sécurité que la médecine traditionnelle en présentiel.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
S'inscrire à la newsletter
Restez informé de nos derniers articles