digitalisation du recrutement locomotiv bordeaux
Alexis Gerbaud
Alexis Gerbaud

La digitalisation des métiers : menace ou opportunité ?

Sommaire de l'article

Depuis les années 1990, la digitalisation amène une évolution globale de la société. Le monde du travail n’est pas épargné par ces modifications.

Du fait de la révolution numérique actuelle, les métiers sont tous soumis à de nouveaux enjeux. Les professionnels se retrouvent soit menacés, soit avantagés par celle-ci.

La digitalisation des processus des métiers est un enjeu fort pour les entreprises

La digitalisation des métiers ne se limite pas seulement à la création ou à la disparition de certains postes. Elle est aussi réalisée par la digitalisation des processus des métiers. En effet, la transformation numérique entraîne une dématérialisation et une automation croissante des processus en interne.

Cette digitalisation des procédures est un avantage pour les entreprises. En général, elle permet une amélioration du quotidien des collaborateurs. Celle-ci engendre aussi une augmentation dans la fluidité et de la productivité des processus internes. L’automation de certaines tâches est aussi à l’origine d’une meilleure qualité de service pour le client.

Toutes ces avancés entraînent une mutation des équipes déjà en place. Même si elle peut être vue comme un avantage en globale, il faut aussi penser à la digitalisation comme un enjeu. Mal effectué, elle représentera une menace pour l’entreprise.

En effet, et surtout en France, il y a besoin d’une acculturation forte des équipes face au numérique. Si les équipes sont mal préparées à la transformation digitale, les entreprises seront confrontées à une mauvaise qualité de travail de celle-ci. De même, la digitalisation ne doit pas entraîner un turn-over trop important pour garder une certaine stabilité au sein du service.

La mutation de l’économie et l’automation : vers la disparition de certains corps de métier ?

À la base de la transformation digitale, on retrouve les progrès techniques effectués avec la démocratisation du numérique. Ces avancées technologiques ne cessent de continuer pour créer une économie en pleine disruption. Les innovations induites par la transformation digitale sont donc aussi importantes pour les métiers.

Certains secteurs sont plus touchés que d’autres

La mutation des métiers s’explique par une automation croissante des processus et des procédures. Certains métiers tendent même à disparaître. En effet, certains domaines d’expertise peuvent presque entièrement être automatisés.

Les principaux secteurs d’activités touchés sont les métiers purement administratifs, ceux de la manutention et de l’industrie ou encore les caissiers et les employés de libre-service. Mais d’autres domaines sont aussi impactés comme les métiers de la banque et de l’assurance.

Certains travaux en particulier risquent de totalement se voir remplacer par des logiciels et des robots. En premier on retrouve les démarcheurs téléphoniques et les dactylographes, à respectivement 99 % et 98.5 % de degré d’automation possible.

Des corps de métiers épargnés par la digitalisation

Au contraire d’autres corps de métiers ne se subiront que très peu le contrecoup de la digitalisation. Parmi les moins touchés, on retrouve les domaines de l’éducation, du médical ou encore de l’hôtellerie et de la restauration.

Selon une étude de 2016 de l’université d’Oxford en partenariat avec Deloitte, 47 % des métiers auront disparu en 2030.

La digitalisation des métiers et les nouvelles opportunités de business

La digitalisation est donc une menace pour certains corps de métiers qui tendent à s’évanouir. Mais le secteur du digital amène aussi de nouvelles opportunités de travail. La transformation numérique créée donc aussi de nouveaux métiers.

On voit par exemple se créer des métiers en rapport direct avec la transformation digitale. Le poste le plus important au sein des entreprises est celui de Directeur de la stratégie digitale aussi appelé Chief Digital Officer chez nos amis les Anglo-saxons.

Le but de son poste est d’encadrer la transformation numérique des entreprises. Il aide les équipes concernant la digitalisation des processus et à comprendre mieux la culture digitale. Il est donc le gérant de la transformation digitale des entreprises et a pour but de développer la culture digitale de l’entreprise.

Création de nouveaux postes avec le Big Data

On voit aussi se créer des métiers plus en rapport avec le Big Data. Le Big data, c’est cette quantité astronomique de données qui sont chaque jour transmises et donc recueillies sur internet. Grâce à cela, on voit de nouvelles pratiques apparaître.

En effet, ces données représentent une source d’information en explosion. Les firmes peuvent donc s’en servir pour augmenter leur capacité de travail. Les données clientes, par exemple, permettent une meilleure compréhension de ses besoins ou de ses attentes.

De cela découlent les méthodes prédictives des entreprises. Grâce à cette ressource, elles sont en capacité de définir un modèle de comment le marché va évoluer. C’est ce que l’on désigne comme le marketing prédictif. Il crée aussi des nouvelles opportunités d’emploi comme celui de Data Scientist. Il est chargé de l’étude des données et la caractérisation de celle-ci dans un but de définir la stratégie future de l’entreprise.

Mais il y a aussi des métiers d’étude pure des données. On voit par exemple des postes de Web Analyst dans les entreprises. Ce poste consiste aussi en l’étude des données, mais pour une réaction plus immédiate. Il ne réalise pas forcément de prédictions sur l’avenir de l’économie. Il se concentre plus sur l’exploitation immédiate des données.

Des métiers de la communication

De même avec la création de nouvelles plateformes de mise en relation entre les entreprises et les prospects, des nouvelles pratiques de communication interviennent. On le voit par exemple avec la création de nouveaux postes comme celui du Social Media Manager. Il gère l’image de la firme sur internet dans sa globalité. Il est donc responsable de la cohérence de la stratégie digitale de communication.

D’autres métiers plus précis voient aussi le jour comme celui de Community manager, qui est quant à lui en charge de la création de contenu sur les réseaux sociaux.

Si la digitalisation entraîne une mutation profonde des métiers et des processus, elle peut représenter une menace comme une opportunité pour les professionnels. Bien que certains soient épargnés, les postes et leur fonction tendent à être complètement modifiés, voire effacés. Malgré tout, il faut penser aux opportunités de travail de la transformation digitale, qui permet de fluidifier les processus et de créer de nouveaux métiers.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
S'inscrire à la newsletter
Restez informé de nos derniers articles